Pourquoi j’ai décidé d’être un généraliste (pour l’instant)

la vue d'ensemble du généraliste

Ma stratégie de blogging va à l’encontre de l’avis de la plupart des experts.

Un blogue devrait s’en tenir à un sujet et cibler un seul auditoire, n’est-ce pas? Comme le dit l’expert en blogging Jonathan Milligan, vous devez d’abord décider qui vous voulez aider et comment le faire. C’est essentiel de rester concentrer sur ce point.

Mais, comme vous l’avez remarqué, je fais exactement le contraire ici. Ma stratégie actuelle est d’aborder le grand domaine de l’apprentissage sous tous les angles possibles.

L’apprentissage est ma passion et je veux en explorer toutes les facettes. Autrement dit, je désire l’examiner à travers les yeux de différentes personnes, comme par exemple

  • un travailleur du savoir
  • un gestionnaire
  • un professeur
  • un étudiant
  • un parent
  • un enfant
  • un psychologue
  • un biologiste
  • un économiste
  • un anthropologue
  • etc.

Avec mon éducation en arts libéraux, je suis un généraliste de formation et il y a plusieurs avantages à cela.

D’abord, les généralistes sont souvent plus créatifs. En savoir peu sur beaucoup nous donne une vue d’ensemble et nous permet d’établir plus de liens. Dans ce monde interconnecté, certains avancent même que l’avenir appartient aux généralistes.

Ensuite, selon une étude qui a analysé plus de 80 000 prévisionnistes, les généralistes seraient capables de prédire l’avenir avec plus de précision que les spécialistes. Une explication est que les spécialistes sont souvent prisonniers de leur unique perspective. Dans un monde imprévisible comme le nôtre, les généralistes pourraient avoir un avantage ici aussi.

Cela étant dit, vous ne pouvez pas vous permettre de ne pas être un spécialiste non plus. Pour des raisons évidentes. Lorsque vous avez un problème, allez-vous voir un expert ou un homme à tout faire?

Alors, qu’est-ce que je dois faire?

Ma stratégie est de continuer d’explorer autant d’aspects liés à l’apprentissage que possible jusqu’à ce que j’aie publié 100 articles. Cette approche va me permettre de m’approprier ce sujet colossal ainsi que de tester mes options avant d’arrêter mon choix.

Par la suite, je vais sélectionner un champ spécifique et m’y concentrer. J’ai déjà une bonne idée de la direction que je vais prendre, mais je préfère poursuivre mon exploration avant de vous en faire part.

Quelle est la leçon pour les apprenants top niveau?

Vous devez trouver le bon équilibre entre les approches généraliste et spécialiste. Après avoir développé votre expertise, vous verrez comment vos compétences de généraliste vont prendre de la valeur.

La question, c’est comment s’y prendre. Certains, comme la stratège en marketing Dorie Clark, recommandent de bien maîtriser une niche en premier lieu et de s’étendre à partir de là. D’autres, comme moi, préfèrent faire le chemin inverse, c’est-à-dire développer une vue d’ensemble avant de choisir sa voie.

L’important, c’est d’avoir les deux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *