Comment devenir un apprenant top niveau en 3 étapes

optimisation du cerveau

J’ai fréquenté l’uni pendant sept ans et j’ai décroché quatre diplômes. Au cours de cette période, personne ne m’a jamais montré comment mieux étudier, penser ou apprendre. Comme la plupart, j’ai appris à apprendre par essais et erreurs.

Maintenant, en tant que prof, je dois avouer avec un certain embarras que j’aide rarement mes étudiants à améliorer leur façon d’apprendre.

Je vais briser ce cycle aujourd’hui en présentant trois étapes clés de l’apprentissage top niveau.

Un-e apprenant-e top niveau, c’est quelqu’un qui est capable de modifier rapidement ses connaissances, habiletés et comportement pour s’adapter à son environnement. Plus précisément, c’est quelqu’un qui arrive à maximiser la rapidité et la taille de ce changement.

Pour y parvenir, vous devez travailler sur trois domaines: votre réceptivité, votre comportement et vos compétences (RCC).

D’abord, il n’y a pas de véritable apprentissage sans réceptivité ou sensibilité à l’expérience. Que vous appreniez l’espagnol, le golf ou comment être plus aimable, vous devez aiguiser votre sens d’observation pour distinguer ce qui marche pas mal de ce qui marche très bien. Même si un coach ou un prof vous donne déjà une rétroaction, c’est essentiel de savoir évaluer correctement ses pratiques et résultats d’apprentissage.

Vous voulez décupler vos capacités d’auto-évaluation? Tenez un journal personnel.

Deuxièmement, comme n’importe quel athlète de haut niveau, vous devez adopter des comportements ou habitudes efficaces.

Voici une courte liste de cinq pratiques nécessaires pour maintenir un haut niveau d’apprentissage: la prise de notes, l’élimination d’info non pertinentes, la gestion du temps, l’entrainement physique régulier et le sommeil profond.

La dernière étape est au cœur de votre quête. Vous devez maîtriser certaines stratégies et compétences cruciales.

En voici dix, que j’approfondirai plus tard dans ce blog : l’apprentissage actif, la pré-évaluation, l’encodage élaboratif, la pratique délibérée, la visualisation, l’organisation sémantique, le ratio optimal théorie / pratique, les intervalles de répétition optimales, l’amélioration de la mémoire de travail et le renforcement perceptuel.

Les travailleurs du savoir n’ont pas d’autre choix que de devenir des apprenants top niveau. Le futur arrive de plus en plus vite et la durée de vie de nos connaissances et compétences techniques raccourcit donc de plus en plus.

Devenir un-e apprenant-e top niveau devient donc votre meilleur avantage compétitif.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *